Haïti Action Artistes

Publié le par Collectif 35 des amis d'Haïti

logo2HaitiActionArtistes-copie.jpg 

 


Une action artistique solidaire par des artistes pour des artistes : une vente aux enchères au profit des artistes haïtiens


 A l’initiative de La Maison des Artistes et du Collectif 2004 Images (pour la promotion de la culture haïtienne), une vente aux enchères d’œuvres offertes par vous, par nous, artistes du monde entier, se tiendra début juin 2010 à Paris, à l'Hôtel Salomon de Rothschild.

 

Les fonds recueillis seront intégralement consacrés à l'amélioration des conditions de vie et de création des artistes haïtiens ainsi qu’au soutien du tissu artistique en Haïti.


Vous souhaitez soutenir cette action et y participer :

Adressez une de vos œuvres, de 50cm x 65cm maximum, tous supports, sans volume, et si possible : une photo de votre œuvre en jpeg, format A4, en 300dpi à :

 

La Maison des Artistes,

Hôtel Salomon de Rothschild

Haïti Action Artistes

11 rue Berryer

75008 Paris

Tel 00 33 (0)1 42 25 06 53


Un catalogue de la vente aux enchères sera édité et diffusé à 5000 exemplaires.
Afin que votre œuvre figure au catalogue de la vente, merci de nous l'envoyer avant le 31 mars 2010.

 

La Maison des artistes et le Collectif 2004 Images vous remercient d'étendre Haïti Action Artistes à tous ceux dont les outils sont des sismographes de notre terre, à tous ceux dont vous êtes.



http://haitiactionartistes.org/wp-content/uploads/2010/02/COLLECTIF2004s1.jpg

 

 

http://www.lamaisondesartistes.fr/interface/logo.gif


Publié dans Evènements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BM 27/04/2010 20:21



Comme c'est curieux....


Demander l'accord à des personnes, leur avis sur des démarches communes, tenir compte de leurs moyens, composer avec les uns et les autres, faire état d'une situation, transmettre des
informations justes, non bricolées et encore moins dans le but de manipuler, ne pas vouloir taper sur la tête du collègue, encore moins lui tirer dans les pattes, juste essayer de trouver des
solutions, ne pas vouloir être complice de mensonges, ne pas vouloir me plier aux caprices d'individus, j'ai autre chose à faire!, penser par moi-même (quelle diablerie!) il paraît que ce n'est
pas digne d'une éthique associative....


Brrr.....C'est en 2010 dans une association dite humanitaire, en France. Ils ne sont pas prêts de s'en sortir, les pauvres dans leur pays!


 



BM 13/04/2010 14:25



Je découvre Haïti et l’aide humanitaire de près.


 


Je m’en suis tenue à l’écart jusqu’à présent car je suis consciente de ne pas avoir les ressources d’intervenir dans ce domaine.


 


Mais suite au tremblement de terre et parce que j’ai rencontré trois artistes qui m’ont touchée, je ne pouvais pas rester sans rien faire.


 


Aussi, je venais de me découvrir de nouvelles compétences. Au lieu de donner de l’argent faute d’en avoir, j’ai mis toutes mes compétences à contribution auprès d’un groupe de personnes qui
affichent le mot solidarité.


 


Je suis arrivée avec de nouvelles compétences mais aussi une éthique et un seul objectif : se serrer les coudes et faire face.


 


J’ai commencé à monter 4 opérations, avec dans l’idée que la reconstruction va être longue, donc en pensant à long terme. Une partie du groupe n’a fait de cesse de les saborder ?!! Coups
bas, sabotages, bâtons dans les roues…. Aucune place pour de nouvelles idées, de nouvelles approches. Une véritable chasse aux sorcières ! Je devais me plier à leurs exigences, l’échange
devait, selon eux, se passer comme il l’avait décidé et à sens unique. Pas touche au terrain de chasse de quelques personnes « bien intentionnées », ceux qui savent tout mieux que les
autres. Et, il y en a un paquet ! Où est la solidarité là-dedans ?


 


J’ai essayé de monter tout ça en tenant compte des uns et des autres, de leurs idées, de leur disponibilité…. Tenir compte de l’autre, de ce qu’il est réellement, apparemment est une notion
dérangeante. Je me demande bien pourquoi !




BM 12/04/2010 14:10



Mais comment l'homme pourra-t-il se prouver sa supériorité si les autres deviennent autonomes?


Mais que deviendra-t-il s'il ne peut plus exercer une domination via une dépendance, via la bonne conscience de l'aide?


Il perdra sa raison d'être: supérieur & dominant. Ouh! Tout un programme.


C'est pourtant une nécessité pour tout le monde. Mais il faut croire que notre espèce préfère se cogner la tête contre les murs.....



simon 01/04/2010 16:52



bien le bonjour


koman ou ye?


m'anfom


j'ecris pour donner mon impression sur haiti et communiquer les differentes idees d'actions d'aide que je pense et auxquel on m'a solliciter durant mon sejour.


je suis partis du 13 decembre au 13 mars


bien que je n'ai pas eu le temps de bien comprendre et de me rendre compte de l'etendue du fonctionnementt haitien, j'apporte ma vision de blanc de  passage, cela ne reste que mon point
de vue subjectif


haiti est un melange de culture et de raisonnement impressionnant de diversite, qui est interressant a chercher de comprendre, mais qui n'est pas facile a comprendre.


et a trouver des reponses aux differents probleme rencontré, et comme dit un amis de croix des bouquet, le vrai probleme, c'est l'homme


on a bien discute avec jeanjean cet ami de croix des bouquets, qui comprenait bien la situation et la dificulte de la resoudre. Il y a 2 raison principale a ce qu'il appele le sous devellopement
(personnelement je n'aime pas ce terrme de jugement), mais comment appeler la consequence d'un gros probleme de planification


il y a l'EDuCATION et le MANQUE D'INFORMATION, qui sont lié bien sur, beaucoup de personnes, meme avec de la volonte, ne savent pas quoi faire ni comment faire


du coup pas mal attendent que les idees et les actions viennent d'autre personne et/ou de l'exterieur


avant le tremblement, il y a un ami qui me disait qu'il y a meme des haitiens qui attendent les catastrophe, car comme cela, ils savaient qu'ils y aurait de l'aide qui va venir


et moi,deja meme avant de partir, suite aux differentes experience de vie, je me disais et me dis toujours, un peu comme bob a parlé le soir de l'AG, que peut etre le mieux a faire pour les pays
en difficultés, c'est de ne rien faire, de pas y aller (surtout le blanc), c'est de les laisser se relever a leur facon. apporter de l'aide ne les stimule pas a en prendre l'initiative( de
s'aider eux meme) (je sais pas si je suis clair la), bon je dis ca, c'est un peu contradictoire avec mon envie d'aider, mais quand je constate cette attente de l'exterieur, je ne sais pas
quel est la meilleur solution d'aide a long terme


et puis ce n'est pas une generalite, il y a aussi des haitiens qui se demenent et qui cherche, et par constat, je me suis rendu compte que beaucoup de ces d'haitiens qui avait la
meme conscience du probleme etait des haitiens qui avaient eu la possibilite de voyager et d'etudier


 et la je reprend mes notes de reflexion sur ce sujet, c'etait avant le seisme:"finalement et c'est encore dommage, mais pour qu'ils prennent vraiment conscience  de leur liberte,
c'est de les laisser libre et seuls meme en cas d'urgence, car c'est dans l'urgence qu'apparait l'essentiel et la base de l'echange humain et de la vie..", c'est une reflexion que je me suis
faite, mais je me suis rendu compte apres le seisme, que "meme en cas d'urgence, en fait, il y a peu de solidarite, il y en a quand meme, entre connaissance , mais ils ne s'unissent pas vraiment;
ils attendent l'aide surtout.  et ceux qui aide ce sont ceux qui ont deja cette volonte d'aider par nature", bon je dis ca c'est une impression sur le moment , et une vision de blanc,
il y a surement quelque chose que je ne me suis pas rendu compte ou qu'il faudrait y vivre plusieur annee pour cela.


mais sur le moment, dans la semaine qui a suivi, de voir beaucoup de personnes regarder et attendre, ca fait bizarre, meme si avec du recul, ca se comprend, on se sent un peu impuissant et on met
du temp a reconnecter a la situation,


bon tout ca pour dire que c'est au niveau de l'entendement, de la facon de percevoir et de reflechir que ca se joue (mais je reconnais que c'est facile de dire ca, surtout que je n'ai pas de
solution concrete a proposer maintenant, il y a un role de l'education la dedans, mais quoi et comment..je suis un peu pareil )


bon sinon apres la semaine d'aide aux blesses de la place de croix des bouquets,( je leur distribuait du jus avec de la spiruline. mais je me sentais impuissant face aux besoins d'urgence), j'ai
vu le defile des aides des ONGs


bon la reflexion est difficile et contradictoire, car dans des cas d'urgence les ONG ont une utilité, mais quand meme, les catastrophe et la misere  fait vivre enormement de monde
( on m'a meme dit plusieur fois que en tant que blanc, j'aurais du rester pour trouver un travail dedans, j'aurais trouvé facilement apparement et gagner beaucoup!!!!!; je trouve cela tout de
meme aberrant. Surtout qu'avec la construction, l'autre PRIORITE, c'est d'aider les haitiens a RETROUVER DU TRAVAIL!!)


et je me suis rendue plusieur fois a logbase ( la logistique de la minustah et des ONG du coup aussi), et je me suis rendu compte que s'organiser  est encore le probleme, perte de temp, de
coordination,manque de reflexion(?) du coup la distribution n'a pas ete des plus efficace (j'ai appris que plusieur ong ont distribuer du riz dans les meme zone et quasiment dans les meme
temp, mais sans s'etre concerter avant, du coup il y a du avoir des zone qui ont recu plus et d'autre zone qui n'ont rien eu, ou pas assez


mais la encore, c'est facile de dire, ce n'est pas simple a logistiquer, j'ai rencontrer une francaise vers la fin de mon voyage, qui travaillait depuis un an pour la logistique de la minustah,
elle est chargee justement de se rendre sur les lieux pour evaluer les besoin, et faire le lien ensuite avec les differents organisme. mais le truc c'est que chaque ONG quasiment a des personnes
qui font le meme travail, c'est une question de communication et de coordination ensuite )


le contact de cette amie, amie d'autre ami francais qui nous a permis de se mettre en contact, peut cependant etre utile tout de meme pour des information sur le terrain, elle m'a laisser aussi
d'autre contact dans d'autre zone comme leogane, jakmel,.., je les met  en ligne plus tard aussi. fatou est bien sympa, dites lui que c'est de ma part si vous la contacter:


Fatou DIAWARA" fatou_diawara@hotmail.com


37 83 85 03


et ses contact je viens de les retrouver, je ne les ai pas rencontrer:


leogane:wes:37 69 73 34; jean marc 38 18 24 10


gonaive:aziz(chef du bureau regional) 34 82 21 62


jakmel: hazem(PAM) 37 01 23 70


et donc au niveau des contacts et des aides que je peux communiquer


on a recu le mail suivant au sujet des toilettes seches, on en a parlé rapidement avec jessie gilbert, donc il y a le contact et ce que j'ai repondu:


De:


Cet expéditeur a été certifié DomainKeys.

"luc-abner pubien"
Ajouter l'expéditeur dans les contacts



À:


"asso tous dans le meme panier"






Ce serait une tres bonne idee de nous mettre en contact avec d'autres organismes. Merci de tout coeur,merci!


 Veuillez accepter l'expression de nos sentiments patriotiques,


                                       
pour la Federation Nationale de la Jeunesse pour le Developpement,


                                                                                         &